Vous aimeriez vous diriger dans cette voie  mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Compétences nécessaires, critères requis, études, modalités de formation, types de contrat, rémunération ou perspectives d’évolution, voici toutes les informations utiles et la marche à suivre pour y parvenir.

Préparatrice en Pharmacie, qualités requises  !

Outre les compétences qui s’acquièrent via la formation et l’expérience, le métier de Préparateur en Pharmacie nécessite quelques qualités naturelles.

Pour vous épanouir dans cette fonction il est essentiel d’apprécier :

  • La communication avec autrui
  • L’écoute et le conseil
  • La minutie, la méthode et un soupçon de rigueur
  • Le goût du travail en équipe
  • La discrétion, en toutes circonstances

Véritable bras droit du Pharmacien titulaire et pilier de l’Officine, le Préparateur en Pharmacie doit être pleinement impliqué et passionné par son travail !

Zoom sur le métier de Préparateur en Pharmacie

Le BP Préparateur en Pharmacie  : les prérequis pour intégrer la formation

Pour pouvoir exercer le métier de Préparateur en Pharmacie vous devez être titulaire du Brevet Professionnel (BP) de Préparateur en Pharmacie. Celui-ci se prépare en 2 ans d’études, au terme d’une formation en apprentissage.

L’apprentissage est une formation particulière, qui s’effectue en alternance : une partie consiste en un enseignement théorique et pratique, dispensé par un organisme de formation (lycée professionnel, CFA…) et une partie s’accomplit directement chez un employeur, dans un contexte concret.

Pour y être éligible et devenir apprenti, il faut pouvoir répondre à plusieurs critères :

  • Être âgé d’au moins 16 ans et de moins de 29 ans révolus à la date d’entrée en apprentissage (sauf dérogation).
  • Être reconnu apte par la médecine du travail pour l’exercice du métier de Préparateur en Pharmacie. (Une visite médicale sera organisée et financée par l’employeur dans les 2 mois qui suivent la date d’embauche).
  • Avoir un maître d’apprentissage. Autrement dit, avoir trouvé un Pharmacien d’Officine souhaitant vous recruter en apprentissage pour vous former au métier de Préparateur en Pharmacie.

Qui plus est, pour postuler au Brevet Professionnel vous devez être titulaire :

  • D’un Bac scientifique (Bas S, Bac STL) ou,
  • D’un BEP carrières sanitaires et sociales ou,
  • D’un CAP aide-préparateur en Pharmacie ou,
  • D’un CAP employé en Pharmacie et sa mention complémentaire

Comment fonctionne le contrat d’apprentissage ?

Le contrat d’apprentissage est tri partite, il lie un apprenti (ou son représentant légal s’il est mineur), un employeur et un organisme de formation.

Chacune des parties en reçoit un exemplaire, signé par tous les protagonistes.

L’employeur s’engage, par ce contrat, à transmettre une compétence professionnelle et à verser un salaire au jeune apprenti. En échange, ce dernier doit travailler activement pour le Pharmacien qui l’emploie et suivre en parallèle une formation complémentaire dans ce domaine. La formation sera sanctionnée par un examen qui permettre à l’apprenti d’exercer librement : le BP.

La formation du Brevet Professionnel de Préparateur en Pharmacie dure généralement 2 ans, la majorité des sessions démarrant en septembre pour se dérouler sur 2 années scolaires.

La toute première démarche à entreprendre pour le futur apprenti est la recherche d’une Officine d’accueil. Le plus simple, dans le secteur qui nous concerne, est de sonner directement aux portes des Pharmacies situées dans votre zone géographique. On peut également se tourner vers le Pôle Emploi qui pourra vous indiquer les Officines qui recherchent de l’aide ou s’adresser au CFA dans lequel vous envisager de vous inscrire et qui connaitra bien les Pharmacies « apprentis-friendly ».

Dans un second temps, il faudra s’inscrire auprès d’un centre de formation d’apprentis (CFA). Il est fortement conseiller d’engager cette démarche dès le mois de février/mars pour une rentrée en septembre ! Pour trouver un organisme vous pouvez vous tourner vers les centres d’information et d’orientation (CIO) ou consulter le site de l’ONISEP.

Durant sa formation, l’apprenti Préparateur ou Préparatrice en Pharmacie bénéficiera de 800 heures de cours en CFA et de 2500 heures d’enseignement pratique chez l’employeur !

Une formation complète et rémunérée

Le BP Préparateur en Pharmacie est donc une formation « sur-mesure » puisque l’apprenti sera suivi en continu par une personne référente, le maître d’apprentissage, qui lui transmettra son savoir et s’assurera qu’il intègre parfaitement toutes les notions et cas de figure rencontrés.

Qui plus est, l’apprenti bénéficiera d’un salaire pour son activité, que ce soit lors de ses heures d’enseignement au CFA ou en rétribution de son travail effectif dans la Pharmacie.

Cette rémunération est déterminée en fonction de son âge mais également de son année de formation, en tenant compte de la grille de salaire de la convention collective.

Voici le tableau indiquant la rémunération minimale de l’emploi d’un apprenti selon ces critères :

Rémunération de l'apprenti Préparateur en Pharmacie

Diplôme précédent 1ère année de BP 2ème année de BP
BEP Carrières sanitaires et sociales Pour les moins de 26 ans : 55% du coefficient 145 soit 857,19€ par mois Pour les moins de 26 ans : 65% du coefficient 155 soit 1015,72€ par mois
  Pour les 26 ans et plus : 100% du coefficient 145 soit 1558,52€ Pour les 26 ans et plus : 100% du coefficient 155 soit 1562,64€
Baccalauréat ou autre diplôme donnant accès au BP de préparateur en pharmacie Pour les moins de 26 ans : 56% du coefficient 150 soit 873,92€ par mois Pour les moins de 26 ans : 67% du coefficient 160 soit 1048,35€ par mois
  Pour les 26 ans et plus : 100% du coefficient 150 soit 1560,58€ Pour les 26 ans et plus : 100% du coefficient 160 soit 1564,70€

L’apprenti est considéré comme un jeune travailleur. A ce titre, il bénéficie pour cet emploi des dispositions applicables à l’ensemble des salariés de l’entreprise : couverture sociale, congés payés, maternité, ouverture des droits à la retraite et aux allocations chômage.

Parlons Salaire : Préparateur en Pharmacie, la base, les évolutions

La formation complémentaire pour les Préparateurs hospitaliers

Les Préparateurs désirant exercer en milieu hospitaliers auront en outre besoin d’obtenir, en plus du BP de Préparateur en Pharmacie, un Diplôme de Préparateur en Pharmacie Hospitalière.

Celui-ci s’acquiert en conclusion d’une formation de 12 mois auprès d’un Centre de Formation des Préparateurs en Pharmacie Hospitalière (CFPPH). La formation est toujours en alternance mais l’apprenti exercera cette dernière année au sein d’un établissement hospitalier.

Au-delà du BP, les spécialisations

Selon ses centres d’intérêts, le Préparateur ou la Préparatrice en Pharmacie aura l’occasion, tout au long de sa carrière, d’acquérir de nouvelles compétences grâce à la spécialisation.

En effet, de nombreux domaines de la santé ouvrent lieu à des formations complémentaires toutes plus passionnantes les unes que les autres :

  • Dermo-cosmétique
  • Aromathérapie
  • Phytothérapie
  • Micro-nutrition
  • Homéopathie
  • Orthopédie
  • Maintien à domicile
  • Oncologie
  • Pharmacie clinique
  • Pathologie infectieuse… et de nouvelles formations du secteur de la santé en lien avec les tendances du moment apparaissent régulièrement !

En outre, certaines gammes de parapharmacie délivrent des formations promotionnelles pour mieux faire connaitre leurs produits.

C’est aussi ce qui en fait de Préparateur en Pharmacie un métier en évolution perpétuelle et qui ne laisse aucune place à la monotonie  !